Le classement au badminton

Imaginons que vous avez repris récemment le badminton et la compétition après quelques années d’arrêt, vous avez eu l’agréable surprise de constater l’apparition d’un nouveau système de classement et aussi d’une nouvelle méthode de calcul des points. Oui, pour ce dernier point, la surprise n’est pas forcément agréable car il faut reconnaître qu’elle prend en compte tellement de paramètres que s’amuser à calculer les points que l’on a gagné lors d’un tournoi en fait rebuter plus d’un…

Classement badminton des tops de France

C’est pourquoi ce petit topic a été rédigé en essayant de le rendre simple et compréhensible. On va dans un premier temps revenir sur l’ancien classement et l’antique méthode de calcul des points où l’on gagné des points à chaque match gagné, quelque soit la compétition, selon le classement du joueur (ou de la paire) battu(e).

Et oui, la suite sera consacrée au nouveau classement et à sa redoutable méthode de calcul ! Pour les compétitions Promobad et les compétitions par équipe (interclubs ou tournoi par équipe) nous gagnons toujours des points à chaque match remporté mais ce n’est plus le cas pour les compétitions individuelles. En effet, dans ce dernier cas, nous gagnons des points selon un certains nombre de paramètres tels que le nombre de joueurs inscrits dans le tableau, la discipline, le niveau des participants ou encore le stade que nous avons atteint dans la compétition.

Allez, on se lance ? C’est parti !

Les classements avant septembre 2015

Avant le début de la saison 2015, nous avions différentes catégories nommées : Elite, A, B, C, D et NC. La catégorie Elite, regroupant les meilleur(e)s joueurs(ses) nationaux(ales), était divisée en plusieurs sous-catégories : T5, T10, T20 et T50 (T = Top).

Les catégories A, B, C et D étaient scindées en 4 : A1>A2>A3>A4 ; B1>B2… Enfin, la catégorie NC était composée de joueurs Non Classés.

La méthode de calcul des points.

Pour connaître son classement, un joueur prenait en compte tous les matchs disputés (victoires et défaites) lors des 12 derniers mois, tous types de compétitions confondues et tenir compte du nombre de matchs joués (inférieur ou supérieur à 12) et du barème de points ci-dessous. Sachant que l’on calculait la meilleure moyenne possible (avec un minimum de 12 matchs) et que les défaites sont comptabilisées sauf lorsqu’il y avait plus d’une série d’écart entre les joueurs (un joueur C perdant contre un joueur A). Les moyennes des joueurs étaient mises à jour 2 fois par saison : en septembre et en février.

T5 T10 T20 T50 A1 A2 A3 A4 B1 B2 B3 B4 C1 C2 C3 C4 D1 D2 D3 D4 NC
972 810 648 486 324 270 216 162 108 90 72 54 36 30 24 18 12 10 8 6 4

Exemple :
Moins de 12 matchs joués (on divise par 12 minimum): moyenne d’un joueur n'ayant joué que 6 matchs avec comme résultat 3 victoires contre des joueurs D3, 2 victoires contre des joueurs D2 et 1 défaite : (3x8+2x10+0)/12 = 3,67

Plus de 12 matchs joués : moyenne d’un joueur comptabilisant 18 matchs avec 6 victoires contre des joueurs B1, 5 victoires contre des B2, 4 victoires contre des B3 et 3 défaites : (6x108+5x90+3x0)/14 = 78,43 On ne comptabilise pas les victoires contre les B3 car elle ferait baisser sa moyenne.

Pour le double et le mixte, on prenait : soit la moyenne des classement de la paire : une paire avec une joueuse A4 et une joueuse B2 valait B1 soit 108 points.
soit on prenait la moyenne des 2 classements médians : une paire T50/T20 aura pour valeur (648+486)/2 = 567 points. Une paire A3/C2 aura une valeur de (90+72)/2 = 81 (moyenne des classements médians à savoir B2 et B3).

Les nouveaux classements après septembre 2015

Le début de la saison 2015 fut marquée par l’arrivée de nouveaux classements sur la planète Bad. Désormais, nous avons par ordre croissant les joueuses et joueurs classés P (pour Promotion), D (pour Départemental), R (pour Régional) et enfin N (pour National). Ces 4 séries sont chacunes d’elles scindées en 3 catégories (cf le tableau ci-après).

Actuellement, le classement par points est hebdomadaire (CPPH) et est basé sur deux éléments : la cote FFBaD des joueurs(ses) et leur rang, qui évoluent donc désormais chaque semaine. Ce CPPH concerne tous les joueurs licenciés à la FFBaD des catégories benjamins à Vétérans.

Tableau comparatif ancien classement et nouveau classement (estimation).

N1 N2 N3 R4 R5 R6 D7 D8 D9 P10 P11 P12
Elite A1/A2 A3/A4 B1/B2 B3/B4 C1/C2 C3/C4 D1/D2 D3/D4 NC NC NC

Tableau récapitulatif du nombre de points et/ou du rang à atteindre pour chaque classement.

Niveau Série Seuil points Seuil rang
National N1 2048 100
National N2 1024 300
National N3 512 700
Régional R4 256 1500
Régional R5 128 3000
Régional R6 64 6000
Départemental D7 32 10000
Départemental D8 16 16000
Départemental D9 8 25000
Promotion P10 4 /
Promotion P11 2 /
Promotion P12 0,01 /

La méthode de calcul « nextgen 2.0 »

Les compétitions PromoBad

Jusqu’ici c’est très simple, chaque match gagné rapporte 0,3 points.

Les compétitions par équipe

Pour information, les victoires par abandon sont comptabilisées mais pas celles par forfait. Les compétitions par équipe nécessitent l'utilisation de volants de badminton en plumes.

Pour connaître les points que l’on va gagnés lors de ce type de compétitions, il faut déjà avoir connaissance des coefficients suivants qui varient selon l’instance organisatrice :
Nationale > coefficient de 5,5
Régionale > coefficient de 5,75
Départementale > coefficient de 6
Locale (club) > coefficient de 6,5

Pour les matchs de simple, il suffit de prendre la cote de son adversaire et de la diviser par le coefficient correspondant. Exemple : lors d’une rencontre d’interclubs en D1, une joueuse remporte une victoire en simple contre une R6 ayant une cote (ou moyenne) à 117 points. Voici le calcul à effectuer : 117/ 6 = 19,5 points.

Pour les matchs de double, c’est le même principe excepté que l’on va calculer d’abord la moyenne géométrique des valeurs des 2 joueurs, que l’on divisera par le coefficient correspondant. Un petit exemple ? C’est parti : lors d’un interclubs R2, Nicolas et Laëtitia remportent leur double mixte contre Vincent (cote de 434 points) et Emilie (cote de 101 points). Détail du calcul : √(434x101)/5,75 = √43834/5,75 = 209,4/5,75 = 36,4 points.

Les compétitions individuelles

C’est à partir de maintenant que ça se corse un peu.
Pour information, les victoires par abandon et par forfait sont comptabilisées comme des victoires normales. De plus, les cotes des joueurs utilisées pour les calculs sont celles en vigueur 14 jours avant la compétition.

Pour calculer les points gagnés lors d’une compétition, il faut prendre en compte un certain nombre de paramètres tels que le nombre de joueurs inscrits dans le tableau, la « qualité »des compétiteurs, le coefficient de la discipline dans laquelle vous concourrez, le stade que vous avez atteint lors du tournoi, l’application ou non d’une surcote.
Si vous ne souhaitez pas vous embrouiller avec toutes ces données et que connaître approximativement la valeur du tableau vous suffit, vous pouvez obtenir un ordre d’idée en divisant par 2,5 la cote du joueur médian de ce tableau.

Sinon, si vous souhaitez connaître le nombre de points que vous gagnerez, vous devrez dans un premier temps calculer la valeur du tournoi, appelée barême puis l’appliquer selon le nombre de matchs que vous avez effectué ainsi que le stade que vous avez atteint (vous pouvez également la consulter sur le site de FFBaD : section « Médiathèque », puis « Guide du badminton », enfin cliquez sur le « 3. Principes sportifs », vous y trouverez le « 3.2 Règlement des joueurs »).

La formule de calcul pour connaître le barème (ou la valeur) d’un tableau est : B = (1+Tc) x Iq x Fq /Dn

Tc est une surcote appliquée aux championnats.
Iq est le coefficient correspondant au nombre de participants.
Fq est la moyenne arithmétique des 70% de joueurs médians du tableau.
Dn est le ratio propre à la discipline du tableau.

Pour Tc :
Nationale (FFBaD) 50%
Régionale (Ligue) 35%
Départementale (Comité) 20%

Le nombre de participants : Iq

Nb joueurs 3 4 5 6/7 8+
Iq 0,7 0,75 0,8 0,9 1

Le ratio Dn est quant à lui défini de la façon suivante :

Discipline SH SD DH DD DMX
Ratio Dn 2,5 2,4 2,8 2,7 2,6

Enfin, le calcul de la moyenne arithmétique des cotes de 70% des joueurs médians du tableau, soit Fq :

On va prendre un exemple, ce sera plus simple. Soit un tournoi de Simple Dame R5/R6 comportant 12 joueuses, dont les cotes sont les suivantes : J1 = 255 ; J2 = 250 ; J3 = 230 ; J4 = 210 ; J5 = 200 ; J6 = 180 ; J7 = 160 ; J8 = 150 ; J9 = 130 ; J10 = 110 ; J11 = 100 et J12 = 90.

Comme on ne doit prendre en compte que les cotes des 70% des joueuses médianes, ce qui fait que l’on va retenir les cotes de 8,4 (12x70/100) joueuses pour calculer la moyenne parmi les 12. Comme il s’agit des cotes médianes, nous ne prendrons pas la cote la plus élevée et celle qui est la plus faible soit : 255 et 90. Il nous reste encore 10 cotes et nous ne devons en prendre que 8,4 (les 70% médians) ; nous n’utiliserons donc qu’en partie la 2e meilleure cote et la 11e cote à hauteur de 20% chacune.

Ce qui donne le calcul suivant :
(0,2 x 250 + 230 + 210 + 200 + 180 + 160 + 150 + 130 + 110 + 0,2x100) / 8,4 = 171,43
Information : pour ce qui est du double, la valeur d’une paire est la moyenne arithmétique des 2 joueurs.

Continuons avec les données de l’exemple ci-dessus afin de calculer le barème du tableau :
B = (1+Tc) x Iq x Fq /Dn
B = (1+0) x 1 x [(0,2x250+230+210+200+180+160+150+130+110+0,2x100)/8,4] / 2,4
B = 1 x 1 x 171,43 /2,4
B = 71,43

Ici Tc vaut 0 car il s’agit d’un tournoi et non d’un championnat, il n’y a donc pas de surcote. Iq vaut 1 car il y a plus de 8 participantes dans le tableau. Et enfin, le ration Dn est de 2,4 car il s’agit d’un tableau de Simple Dame.

Maintenant que nous avons le barème du tableau, il faut prendre en compte le nombre de matchs gagnés (Im) et le stade atteint (Is) lors du tournoi. On va donc appliquer un ratio appelé I au barème B afin de connaître le nombre de points gagnés par un joueur.

I = Im x Is

Plusieurs situations se présentent :

1. La poule unique.
En poule unique, Im = 1 est Is est défini selon :

a. Poule unique de 3.

Rang dans la poule 1 2 3
Is 1 0,5 0,33

b. Poule unique de 4.

Rang dans la poule 1 2 3 4
Is 1 0,67 0,33 0,15

c. Poule unique de 5.

Rang dans la poule 1 2 3 4 5
Is 1 0,75 0,50 0,25 0,15

2. L’élimination directe.
Im = 1 et Is est défini ainsi :

Stade Vainqueur Finaliste 1/2 1/4 1/8 1/16 1/32 1/64 1/128 1/256
Is 1 0,83 0,67 0,50 0,33 0,28 0,22 0,19 0,15 0,10

3. Poule + élimination directe.
Im est défini de la façon suivante :

Nb de matchs gagnés 0 1 2 3 4 et +
Im 0 0,67 0,90 0,95 1

Is est défini de la même manière que celle du format en élimination directe. Les joueurs qui ne sortent pas de poule se voient attribuer le ratio en continuité avec celui du tableau final. Par exemple, si un sortant de poule va en 1/8e de finale, alors le non-sortant de poule se verra attribuer un ratio de 0,28 correspondant à celui de 1/16e de finale.

Informations complémentaires :

Il y a 3 ajustements possibles :

1. Les résultats hors norme.
Si un joueur dispose de M résultats (au maximum 6) dans la discipline, avec M>=3, chaque résultat est comparé à la moyenne arithmétique des M-2 résultats médians, notée RM : 
- les résultats supérieurs à 3xRM sont ramenés à 3xRM (plafonnement).
- les résultats inférieurs à 0,5xRM sont ramenés à 0,5xRM (majoration). 

2. L’insuffisance de résultats.
Si un joueur a moins de 6 résultats, sa cote sera ajustée à hauteur de +10%, +25% et +50% s’il lui manque 1, 2 ou 3 résultats. S’il lui manque plus de 3 résultats, aucun ajustement ne sera appliqué.

3. La cote minimale.
Pour chaque discipline, un joueur ne peut posséder une cote inférieure à une cote minimale. Pour cela on va prendre la cote maximale entre 2 cotes minimales calculées de la façon suivante :
CM1 sera la somme des cotes actuelles du joueur / 6.
CM2 sera la cote maximale atteinte par le joueur dans la discipline / 1,5 x le nombre d’années révolues depuis que cette cote max a été observée.

Exemple : un joueur possède les cotes suivantes 350/100/0 (S/D/X).
CM1 = (350+100+0)/6 = 75
Si ce même joueur avait atteint une cote en double mixte de 320, il y a 2,5 ans alors :
CM2 = 320/(1,5*2) = 106,67
Les cotes de ce joueur seront donc 350/100/106,67.

Nous y sommes arrivés ! Oui, ce fut un gros morceau… Nous avons étudié ensemble les classements au badminton ainsi que les méthodes de calcul selon les compétitions et nous sommes désormais capables de connaître les points que pourrait nous rapporter un tournoi. Pour améliorer vos performances et votre classement, une bonne raquette de badminton est indispensable pour la compétition.